PoliceNet Forums: La police, gardien de la démocratie ou mercenaire de la ploutocratie? - PoliceNet Forums

Jump to content

Page 1 of 1
  • You cannot start a new topic
  • You cannot reply to this topic

La police, gardien de la démocratie ou mercenaire de la ploutocratie?

#1 User is offline   sakapuce 

  • New Member
  • Pip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 34
  • Joined: 16-October 11

Posted 03 January 2013 - 11:57 PM

Bonjour ou Bonsoir,
Certains le savent déjà, quand je publie sur ce forum, c'est avant tout pour mettre en garde et encourager l'esprit critique.
Et si les formules que j’emploie provoquent de vives réactions aux premiers abords, c'est surtout pour mieux interpeller les personnes, et au travers ce forum, les premières concernées; les policiers.

Depuis quelques temps, j'observe des dérapages un peu partout dans le monde.
Par ailleurs je pense qu'il faut commencer à son échelle pour espérer un changement à grande échelle. Dès lors, c'est dans l’espoir d'épargner à la Belgique ces mêmes travers que je m'adresse à vous lecteurs et encore plus à vous cher agent de police !

Précédemment sur ce même forum, l'on m'a traité (à peine à demi mot) de "parano", d'anarchiste de gauchiste, voire de complotiste parce que j'osais dire que les policiers agissaient trop souvent sans penser; sous simple ordonnance.
On les voit trop souvent, en grand effectif, prendre des allures de légionnaire romain pour encadrer des mouvements révoltés par les perspectives peu joyeuses promises par la ploutocratie.
A l'inverse, on les voit trop peu souvent, par soit-disant manque d'effectif ou de moyen, quand un gang armé sévit dans un quartier... A se demander quel(s) cerveau(x) s'occupe(nt) de la logistique des forces de l'ordre; Les effectifs si nombreux qui encadrent les manifestants soudainement, s'avèrent insuffisant face à des bandes armées... Et l'on s'étonne que le citoyen lambda a du mal à comprendre ?
Y'a là derrière matière à un autre débat à propos des choix fait par le ministre de l'intérieur en matière de recrutement et d'équipement. Mais passons, ce n'est pas là que je veux en venir.


Quitte à garder cette étiquette de révolutionnaire de pacotille décriée par quelques uns (et dont je m'en fou éperdument), permettez que j'enfonce le clou en posant cette question:
"La police; gardien de la démocratie ou mercenaire de la ploutocratie" ?

Ces plans d'assainissements, ces restrictions budgétaires, ces gels des salaires, ses taxes supplémentaires,... Toutes ces mesures d'austérités ne sont pas réjouissantes pour le citoyen.
Ni même pour le policier, bien sûr.... Or, y compris en Belgique, lorsque la foule manifeste, l'on s’interroge sur les actions de la police. Entre arrestations hasardeuses, abus de la force, excès de zèle... Les témoignages ne cessent de s'accumuler.

Partout de part le monde, les agissements de la police sont de plus en plus interpellant.

Dernièrement, aux Etats-Unis, nation fer-de-lance de la démocratie, pays de la liberté, prêcheur/missionnaire des droits de l'homme... Des documents rendus publique, font état d'une coordination entre la police, le FBI et les autorités locales soudoyées par de grosses organisations privées (banques) pour réprimer les mouvements de foule "anti-bankster" tels que Occupy Wall Street (OWS). Allant jusqu'à cataloguer les leaders comme "terroriste" et même jusqu'à prévoir des snipper pour les tuer !!!

Article en anglais: http://www.guardian....rackdown-occupy
Vidéo en français: http://www.youtube.c...d&v=IYjQJTf5kVQ

Alors quoi ? Jusqu'où ira notre police ? Est-ce que nos policiers deviendront aussi ripoux que leurs homologues américains ?

Malheureusement, j'ai l'impression que notre police se laissent déjà trop souvent dicter ses actions; qu'elle agit sous simple ordonnance et qu'elle fait "bêtement" ce que l'autorité lui réclame de faire.
Ajouté à cela un constat (personnel mais de plus en plus partagé); il y a de plus en plus d’incompétent qui intègrent les forces de l'ordre. D'anciennes petites frappes; d'anciens ados écervelés, des ratés de l'instruction qui deviennent des "kons pétant" plus haut que leur c** !

Mais je garde espoirs, peut-être que les meilleurs d'entre-eux (si si, je pense qu'il reste quelques bons policiers) réussiront à résonner leurs semblables avant que le point de non retour ne soit franchi.

Là dessus, bonne et heureuse années quand même ;-)
0

#2 User is offline   Xed 

  • New Member
  • Pip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 69
  • Joined: 03-June 08

Posted 05 January 2013 - 09:53 PM

Pour répondre en peu de mots : La police provient de la population. La population a la police qu'elle mérite.
INP - ZP 5324
0

#3 User is offline   sakapuce 

  • New Member
  • Pip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 34
  • Joined: 16-October 11

Posted 07 January 2013 - 01:59 AM

View PostXed, on 05 January 2013 - 09:53 PM, said:

Pour répondre en peu de mots : La police provient de la population. La population a la police qu'elle mérite.


C'eut-été vrai seulement si la police constituait un échantillon représentatif de la population de base.<br style="color: rgb(0, 0, 0); font-family: arial, verdana, tahoma, sans-serif; font-size: 12px; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; line-height: normal; orphans: 2; text-align: start; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: normal; widows: 2; word-spacing: 0px; -webkit-text-size-adjust: auto; -webkit-text-stroke-width: 0px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Or, par les seuls critères de sélection des candidats, cela est totalement biaisé... Ainsi, je doute que parmi les candidats retenus il y ait beaucoup d'objecteur de conscience !
Amnesty international épingle dans son rapport annuel des violences policières en très forte augmentation, y compris dans nos pays occidentaux: http://www.amnesty.o...t/2012/forewordSi la police était comme vous dites, à l'image de sa population, elle serait plus compréhensive envers ses compatriotes, plus solidaire avec leurs revendications, moins hostile envers les manifestations pacifiques !Le policier à l'image de la population, lèverait un peu moins facilement la matraque, donnerait moins souvent de coups de pieds dans la figure de ses semblables, ,n'userait de gaz lacrymogène, flash-ball et teaser qu'en cas d'absolu nécessitée.

0

#4 User is offline   Mass 

  • Normal Member
  • PipPip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 187
  • Joined: 19-April 11

Posted 07 January 2013 - 03:18 AM

Bon, je n'étais pas intervenu au premier message car je n'en trouvais pas la peine. Mais là, ta réponse me laisse un peu ... comment dire.... perplexe:

En gros, si j'ai bien compris tes différents discours sur la police en générale, la définition d'un policier pour toi est: chimpanzé écervelé qui n'écoute que ce que lui dicte son supérieur et montre sa frustration lors de manifestations, arrestations, etc, par la démonstration de la violence constante et croissante.

Certes, tu sembles penser qu'il y a des exceptions (enfin, tel que j'ai compris un peu le personnage que tu es, je suis sur que tu ne penses pas vraiment ces paroles).

Pour répondre à ta remarque sur les sélections de la police: comment peux-tu juger un recrutement que tu ne sembles pas avoir testé toi même? Sache que celui-ci est basé sur une étude qui a longuement été discuté par le gouvernement et les autorités compétentes. Souvent remise en question d'ailleurs! (gendarmerie/police municipale -> Police intégré à deux niveaux dont les tests ont à nouveau été recalculer en 2010)
Lorsque tu parles de policiers qui donnent des coups de matraques, qui utilisent la force pour arrêter quelqu'un ou que sais-je encore. Je trouve que tu pars un peu vite en besogne. Ce que ne dis pas le rapport d'Amnesty International, c'est ce qu'ont fait les manifestants pour que l'autorité en arrive à la répression. A ce jour, il est souvent facile de dire d'une manifestation qu'elle est pacifiste. Il y a toujours des casseurs dans un groupe de manifestants, ces mêmes casseurs qui foutent la merde, ce qui explique certains débordements. Malheureusement, il y a des dommages collatéraux et sous le feu de l'action on ne peut demander à un policier d'être objectif à 100%. Son but: faire stopper l'infraction, maintenir l'ordre le plus rapidement possible. Dès fois, il se peut que ça ne soit pas fait intelligemment et pourquoi ça? Et bien parce que un policier est avant tout un HOMME. Et en tant qu'HOMME, on est tous sujets aux erreurs dans la vie... Certes le policier se doit d'être impartial à tout moment ... en théorie oui... en pratique, il se peut dès fois que cette impartialité ne soit pas appliquée. Et ce, pour un tas de paramètres qui peuvent entrer en jeu.

Ceci dit, j'aimerai faire une remarque. Que je sache, la population, pour le bien de tous un chacun, a établi une déclaration des droits de l'homme. Sur cette base de déclaration des droits de l'homme, les dirigeant de chaque pays ont créer une constitution (sans parler des exceptions, là n'est pas le sujet)... Sur cette base de constitution, des lois ont été établis. Lois qui ont ensuite été voté par le gouvernement et acceptées. Ce même gouvernement qui fait en sorte que l'économie, la santé, l'entente entre pays voisins, l'emploi, la sécurité, la défense, ;;; se portent au mieux (je dis bien AU MIEUX). Gouvernement qui a été lui même élu par la majorité de l'opinion publique du pays.
La où je veux en venir, et là je rejoins l'avis de Xed, la police, le gouvernement, etc provient de ce que la population choisi pour son pays. Si vous voulez du changement, et bien rendez-vous aux urnes en 2014!

Seulement, au risque de vous décevoir, le changement ne se fait pas en un claquement de doigt.

La plupart des manifestations sont créés à la sauvette, sans autorisations préalables des autorités compétentes. De ce fait, qu'elle soit pacifiste ou non, la police doit faire son devoir, c'est à dire maintenir l'ordre en faisant stopper toute infraction car OUI c'est une infraction de se réunir en masse sans autorisations. Ces lois qui régissent cette interdiction ont été voté par les personnes que vous élisez.

Un vieux sage a dit "la liberté de chacun s'arrête là où commence celle des autres".

En conclusion, s'il y a de plus en plus de débordement policiers, c'est parce que la population défie de plus en plus l'autorité et que la violence envers les policiers sont en constante augmentation (p.e. : En juillet, le parisien qui a poignardé deux policiers dans le métro bruxellois en revendiquant la Sharia!).
28/10/2011 - Candidature AGP envoyée
09/11/2011 - Accusé de réception
Epreuve cognitive: 07/12/2011 REUSSI (59 - 50 - 58)
PF: 07/12/2011 REUSSI (2'56" - 37")
Épreuve de personnalité: .26/01/2012 FAVORABLE
Épreuve médicale: 20/03/2012 APTE
Enquête de moralité: 05/07/2012 FAVORABLE
Commission: 25/07/2012 FAVORABLE
AAGP 5339
Incorporation le 01/03/2013 à l'ERIP - Promotion 39
GO FOR POLICE
0

#5 User is offline   sakapuce 

  • New Member
  • Pip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 34
  • Joined: 16-October 11

Posted 09 January 2013 - 04:21 AM

Quote

chimpanzé écervelé qui n'écoute que ce que lui dicte son supérieur et montre sa frustration lors de manifestations, arrestations, etc, par la démonstration de la violence constante et croissante


Hélas, la police tend de plus en plus vers cette définition... Et c'est justement pour éviter que cette définition ne devienne un jour pleinement exacte que je mets en garde les policiers.

Néanmoins, personnellement je préfère le phrasé d'Albert Einstein:

Quote

Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu'ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement.


Quant à vos critères de sélection, ne vous en déplaise, j'ai déjà côtoyé vos méthodes. Lors d'une bourse d'emploi qui se tenait à Bruxelles, j'ai eux l'occasion de satisfaire ma curiosité.
Dans un premier temps, un questionnaire papier vous est remis, sur lequel outre vos renseignements personnels, l'on prétend vouloir sonder vos "aptitudes" intellectuelles... Le volet avec les problèmes de logique et mathématique m'a fait fort sourire d'ailleurs. C'est à la portée d'un enfant de 6ème primaire. Quelques temps après l'on vous convoque pour un test physique qui s'effectuait en ce temps là à l'ancienne caserne de la gendarmerie d'Etterbeek. Vient aussi le test médical et enfin, une évaluation de votre personnalité effectuée sous forme d'une interview. Et de ma propre expérience, je peux signer des 2 mains que ce n'était pas des ingénieurs en ponts et chaussés que l'on voulait retenir au-travers de cette mascarade. D'ailleurs, un petit tour sur le forum dans la section "Police Recruitment" sur lequel d'autres que moi ont retranscrit le genre de question que l'on vous pose ce jour là, vous permets de cerner le profil type d'un "bon policier" aux yeux des recruteurs.

J'en connais plus d'un qui sont sorti de là avec la même impression de gâchis ! Pas déçus d'eux-mêmes, mais écœurés d'avoir cru pouvoir mettre leurs qualités au service des citoyens !
Aujourd'hui, ces mêmes personnes se sentent plus valorisée en tant qu'ambulancier, professeur, informaticien et même un bio-chimiste ! Trop qualifiées ? non, pas assez "compatible" sur le plan de la personnalité... Comprenez plutôt pas assez "docile"

Par rapport à l'opinion que vous partagez avec Xed, je trouve que votre analyse manque de profondeur!.
La déclaration universelles de droit de l'homme et du citoyen, date de 1789... la révolution française ! Que l'autorité de l'époque, Louis XVI, a cherché à réprimer lourdement avec ses milices ! A l'époque la crise économique pousse la population à se révolter contre le régime (c.f. la journée des Tuiles de Grenoble)... Tiens, tiens là conjoncture ne vous rappelle rien ? Le parallèle avec notre actualité est facile à identifier... Combien de personnes, ne sont pas en ce moment dans les rues suite à la crise économique. Combien de personnes manifestent contre leur régime en luttant contre leurs sbires en tenue anti-émeute ?
Aux environs de 1789... Qui aurait cru que la révolution française allait insuffler la révolte dans d'autres pays d'Europe ? Au train au vont les choses, il n'est pas du tout impossible que l'histoire se répète. Insuffler cette fois par les printemps arabes, les "indignados" et les mouvements tels que "Occupy Wall Street" ou "Anonymous".

Il est intéressant de voir que la constitution française (dont s'inspira le gouvernement provisoire de 1830 lorsqu'il rédigea la constitution Belge ), stipule en 1793 (Article 35):

Quote

Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.,


Dès lors, s'insurger est un devoir citoyen et constitutionnel amis policiers !
Ajoutons également que d'après l'article 122-4 du code pénal français :

Quote

N'est pas pénalement responsable la personne qui accomplit un acte commandé par l'autorité légitime, sauf si cet acte est manifestement illégal

Qui revient à dire, qu'un fonctionnaire peut être tenu pour légalement responsable s'il obéis à un ordre manifestement illégal.
La répression policière à des limites.

En Belgique, depuis 2006 (il aura fallut attendre jusque là quand même), le législateur a pondu un code de déontologie de la police. Néanmoins, je n'ai pas trouvé d'équivalence à cet article du code pénal français.

Finalement, pour en revenir à mon premier post, si la police Belge devient un jour aussi ripoux qu'aux Etats-Unis, il ne faudra pas s'étonner de voir des policiers monter à l'échafaud le jour où les sans-culottes auront refait la révolution !
0

#6 User is offline   Xed 

  • New Member
  • Pip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 69
  • Joined: 03-June 08

Posted 09 January 2013 - 06:36 PM

Lisant votre prose, je ne peux m'empêcher (malgré mon cerveau de chimpanzé écervelé) de remarquer que vous citez à grand renfort de "quote" le droit français. Malgré le droit européen de plus en plus en souvent applicable, il n'en reste pas moins que la Belgique reste un état souverain et démocratique.

N'hésitez pas à appuyer vos arguments à l'aide du droit dans lesquels nous évoluons pour plus grande partie, si de tels articles vous trouvez bien sur.

J'espère en tout cas qu'il existe quelques exceptions quant à la pauvreté intellectuelle des 40000 policiers de notre royaume bien aimé. A moins bien sur que vous soyez un des seuls à avoir vu claire. Je pense qu'évidemment vous le pensez, c'est certainement plus sain ainsi.
INP - ZP 5324
0

#7 User is offline   Xed 

  • New Member
  • Pip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 69
  • Joined: 03-June 08

Posted 09 January 2013 - 06:39 PM

Vous m'excuserez certainement pour les fautes d'orthographe au sein du précédent post.
INP - ZP 5324
0

#8 User is offline   Ptitfred 

  • Normal Member
  • PipPip
  • Group: Police Member
  • Posts: 473
  • Joined: 01-April 07

Posted 11 January 2013 - 02:17 PM

Je pense en tout cas que sakapuce est mal renseigné, mal informé ou recoupe mal ses informations.

Mélanger manifestations de révoltés et répressions des gangs est significatif de son manque de connaissance de la hiérarchie des normes dans notre pays ainsi que du fonctionnement des institutions. Mélanger ordre public et police judiciaire en est une preuve.
Mais aussi, significatif de sa méconnaissance du fonctionnement de la police structurée à deux niveaux, de son mode de recrutement et des compétences de l'ensemble de son personnel.
En bref, de la législation en général. A moins qu'il soit avocat et qu'il cherche délibérément des noises :P

Cela me fait penser au citoyen lambda, qui se plaint que la police n'est là que pour les radars, alors que le personnel dévolu à cette tâche ne représente même pas 2% du staff.
Qui se plaint lorsqu'il est pris garé sur le trottoir pour "j'en ai que pour 2 minutes et les dealers vous faites rien"
Qui dit qu'il a des droits mais oublie ses devoirs.
Bref, qui n'a pas ou ne veux pas avoir de regard global sur la société (Loin de moi, l'idée de dire qu'il n'en est pas capable).

De plus, désigner les membres d'une composante de la société civile comme il le fait (en gros : des débiles)peut nous faire penser qu'il a un mépris certain d'autrui et un sentiment de supériorité vis-à-vis d'une catégorie de gens dont il ne fait pas partie et dont il ne connaît......rien.
Mais aussi vis-à-vis de ses concitoyens. Mais oui, je suis pas sur de trouver des millions de personnes d'accord avec lui, pourtant y-a pas que des moutons dans ce pays.

Pour l'info de Sakapuce, XED et moi sommes largement "titrés" (pour ma part j'ai une licence, XED sur le bon chemin) et nous avons intégré un corps de police dans le but d'y faire un job bien précis parmi des dizaines d'autres pratiqués dans les corps de police, jobs qui lui sont probablement inconnus. (Normal, au vu de l'intoxication quotidienne des médias et à leur acharnement).
Au fait...........c'est peut-être eux contre lesquels il faut se révolter........

Dire que les tests se situent au niveau de la 6ème primaire, c'est qu'il n'a vu que les exemples qui montrent le style d'exercices, et non pas les résultats à atteindre. Et surtout, qu'il n'a pas passé la matinée a les effectuer en vue d'intégrer la formation.
Dire que les tests veulent détecter les "bons policiers" est faux. Ils tentent de mettre en lumière des capacités présentent chez tout un chacun, mais à des niveaux différents.
Si la police avait besoin d'engager un ingénieur civil, elle le ferait. Tout comme une entreprise de génie civil à besoin d'ingénieurs, de comptable, de vigiles, de personnel d'entretien etc etc etc.
On demande à un policier d'intégrer une multitude de législations, de choisir l'une d'elle en moins de 2 secondes, d'appliquer celle qu'il choisi également en moins de 2 secondes.
Ensuite il peut prier (ça on lui dit pas avant :D) pour que quelqu'un qui a plusieurs mois, voir plusieurs années pour analyser la situation, ne décide pas que ce policier a fait le mauvais choix ou a mal appliqué celui-ci.


Mais je pense que l'essentiel du message de sakapuce est que nous, policiers, nous devons aussi nous révolter vis-à-vis du système mis en place dans notre pays.
Instaurons rapidement une société ouverte, où tout un chacun fait ce qu'il veut quand il le veux, où personne n'a à respecter d'autres règles que les siennes.
Du style "je pisse donc je suis.....et tant pis si c'est pas dans mon pot mais dans la boîte aux lettres du voisin"

Enfin, peut-être alors deviendrai-je un nouveau "MadMAx",:ph34r: car je n'adhère pas à ce mode de pensée.
La solution, je l'ai pas mais la sienne n'est pas l'idéale.

Sans Rancune B) mais une petite lecture de la constitution belge, mise en parallèle avec les codes civils, pénal....et de la loi sur la fonction de police l'aidera sûrement.
Ou encore une demande d'asile vers une contrée où le peuple se bat contre son oppresseur, comme la Syrie ou l'Égypte.
Ou encore vers une contrée où le peuple EST le pays, comme Cuba, la Corée du Nord ou la Chine.
Je suis sûr qu'il y trouvera des oreilles très attentives à ses pérégrinations philosophiques. (Il risque même d'en avoir lui-même une 3ème......oreille, d'un diamètre approximatif de 9mm :lol:)

This post has been edited by Ptitfred: 11 January 2013 - 02:21 PM


0

#9 User is offline   walter.3 

  • Advanced Member
  • PipPipPip
  • Group: Police Member
  • Posts: 1,692
  • Joined: 11-June 08

Posted 23 January 2013 - 03:42 PM

Ce sujet a déjà été débattu et je ne vois pas quelle nouvelle réponse peut être apportée
Le métier de policier consiste principalement à (faire) appliquer les règles administratives et judiciaires qui ont été décidées par des gens que nous (et donc vous aussi!)avons élus démocratiquement.

Il est donc parfaitement normal que dans l'exécution de sa mission, le policier ne remette pas en cause ces règles(qu'elles s'appellent lois, règlements, arrêtés ou autre). Si c'était le cas, autant qu'il change de métier.

Rien n'empêche (et c'est même heureux) que dans la sphère privée le policier aie sa propre opinion que rien n'oblige à être conforme aux règles existantes. Il a l'occasion d'exprimer son opinion comme vous lors de chaque vote, ou de la manifester au travers de différents organes d'expression (presse, internet, livre,...). Tout au plus attend-t-on qu'il s'exprime comme citoyen et non comme policier et que son opinion ne puisse être assimilée à sa fonction.

Mettre en avant les dérapages (par ailleurs illégaux) lors de manifestation pour prétendre le policiers hostiles par principe aux manifestants est un peu facile. Pensez vous réellement que les policiers namurois aie une quelconque affection pour Mme Martin? Pensez vous que les autorités auraient du pour autant permettre un lynchage?

Y a-t-il des abus, des dérapages? La police n'est-elle pas susceptible d'être manipulée? Si évidemment! Comme n'importe qui d'ailleurs (via la presse, très souvent). La différence est que les décideurs dans la police peuvent être amenés à rendre des comptes. Si vous n'êtes pas content, si vous estimez un comportement contraire aux lois, dénoncez le aux autorités compétentes, et non sur internet...

Vous souhaiteriez un monde où les policiers remettent en cause les lois et y désobéissent, mettant leur opinion citoyenne avant les devoirs de la fonction. Les policiers ne sont pourtant pas tous de gauche... là où vous espérez voir un policier se joindre aux manifestants, un autre pourrait tout autant s'en prendre à eux! L'obéissance aux ordres permet d'empêcher (bon, admettons, de limiter) ces abus.

Le travail policier lors d'une manifestation n'est pas de prendre parti, mais d'empêcher les dérives. Dans quasiment toutes les manifestations (à l'exception notable de la marche blanche), certains participants ne sont là que pour défier l'autorité, se cachant dans une foule dont ils ignorent parfois même les revendications. D'autres sont tellement engagés dans leur combat qu'ils ne voient plus les limites du bien vivre ensemble. Si dans 10.000 personnes manifestant calmement, 50 créent des problèmes, soyez certain que ces 50 bénéficieront de plus d'attention des médias que les 9950 autres. Notre travail consiste à limiter le pouvoir de nuisance de ces 50, d'assurer la sécurité des 9950, et de limiter les nuisances pour le reste de la population; ni plus, ni moins.

Cela étant dit, je me réjouis de voir des esprits contestataires comme le vôtre. Ils nous obligent à nous remettre en question et à vérifier que nous choix sont toujours en adéquation avec nos valeurs. Mes valeurs (à ma connaissance également défendues par la police ) sont que vous puissiez continuer à exprimer votre opinion que je ne partage pas.

This post has been edited by walter.3: 23 January 2013 - 04:09 PM

INP
ZP 5330

Les reponses ou commentaires donnés sur ce forum le sont de bonne foi,
mais un policier n'est ni avocat ni juriste.
0

Share this topic:


Page 1 of 1
  • You cannot start a new topic
  • You cannot reply to this topic

1 User(s) are reading this topic
0 members, 1 guests, 0 anonymous users