PoliceNet Forums: Les plaques étrangères sont dans le collimateur - PoliceNet Forums

Jump to content

Page 1 of 1
  • You cannot start a new topic
  • You cannot reply to this topic

Les plaques étrangères sont dans le collimateur espérons que ce genre d'article fera bouger les autorités !

#1 User is offline   aiq5344 

  • New Member
  • Pip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 25
  • Joined: 26-October 11

Posted 05 May 2012 - 09:52 AM

Les plaques étrangères sont dans le collimateur

MICHEL DE MUELENAERE

Le Soir samedi 05 mai 2012, 10:10

« Sur 10 véhicules étrangers, 8 étaient en infraction en ce qui concerne la plaque », s’insurge un policier. Les autorités veulent réagir face à l’impunité dont profitent les véhicules étrangers.
Face à l’impunité dont profitent de plus en plus de conducteurs circulant en Belgique avec un véhicule étranger, les autorités veulent réagir. Certains communes, ont recours à des sociétés étrangères de recouvrement de créances. Avec une efficacité variable. D’autres municipalités songent à utiliser systématiquement au sabot pour immobiliser les véhicules surpris en infractions. Ce qui pose des questions légales. D’autres encore étudient l’option de l’enlèvement du véhicule. Du côté du fédéral, on poursuit le lent travail de coopération avec nos pays voisins, de manière à s’octroyer mutuellement un accès plus aisé aux données d’immatriculation.

Par ailleurs, on a clairement pris en ligne de mire les plaques de transit et le brouillard qui les entoure. L’une d’entre elles – la plaque temporaire allemande, inidentifiable même chez nos voisins – faisait les choux gras des officines, des trafiquants et des conducteurs indélicats. Elle vient d’être interdite sur notre territoire. Et avant la fin de l’année, le secrétaire d’Etat à la Mobilité Melchior Wathelet (CDH) réduira à deux le nombre des plaques de transit autorisées chez nous. Toutes deux seront délivrées par la DIV et obligatoirement liées à un contact en Belgique. De manière à retrouver un responsable en cas d’infraction.

Relations tendues
Dans certains quartiers de Bruxelles, Liège, Charleroi, témoignent policiers et édiles, les relations sont parfois tendues entre les « bons » citoyens qui règlent leurs amendes, notamment de stationnement, et certains propriétaires de plaques françaises, bulgares, polonaises, anglaises, tchèques ou roumaines qui accumulent ostensiblement les PV impayés. Même s’ils habitent dans le coin. En l’absence d’un flagrant délit et d’une perception immédiate, il est difficile, voire impossible d’identifier le conducteur du véhicule fautif. Parfois même, celui-ci est belge ou résident en Belgique depuis longtemps. Donc doublement en infraction : à partir de trois mois de résidence sur notre sol, le conducteur d’un véhicule doit en effet le faire immatriculer en Belgique. A défaut, il élude non seulement les amendes, mais aussi les taxes de circulation, le contrôle technique et parfois l’assurance. Selon les communes, le manque à gagner peut se situer entre 100.000 et 400.000 euros par an. L’Etat fédéral y perd aussi.

Société de recouvrement ou sabot ?
« L’idéal, c’est l’interception directe », témoigne un policier dont la participation à un contrôle routier à Bruxelles a donné un résultat sans appel : « Sur 10 véhicules étrangers, 8 étaient en infraction en ce qui concerne la plaque ». Pas toujours possible d’attraper l’indélicat sur le fait : comme sept autres communes belges Anderlecht et Etterbeek recourent donc à EPC, une société londonienne de recouvrement qui écume l’Europe (sauf la France qui s’y oppose…). Molenbeek pourrait y venir, indique son échevin de la Mobilité. Schaerbeek songe à imposer le sabot, dit son bourgmestre Bernard Clerfayt. A Charleroi, sabot ou enlèvement ? On réfléchit. Idem à Liège où une récente enquête a montré que 5 % des places réservées aux riverains étaient squattées par des plaques étrangères, souvent des étudiants français. A Saint-Josse, c’est au moment de l’inscription à la commune que les étrangers sont informés de leurs devoirs, explique le bourgmestre Jean Demannez. Et les inspecteurs de quartier ont pour mission d’ouvrir l’œil.

« Il faut casser cette mauvaise image que les PV belges n’exposent à aucun ennui », dit-on dans l’entourage de Wathelet. Mais faire reculer l’impunité prendra du temps.
0

#2 User is offline   africanlady@ 

  • Advanced Member
  • PipPipPip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 969
  • Joined: 06-December 09

Posted 10 May 2012 - 10:45 AM

-_- les voitures immatriculée en angleterre sont pratiquement toute en ordre ! celles de " pays de l'est " pas souvent ..... -_-
0

#3 User is offline   aiq5344 

  • New Member
  • Pip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 25
  • Joined: 26-October 11

Posted 10 May 2012 - 11:58 AM

View Postafricanlady@, on 10 May 2012 - 10:45 AM, said:

-_- les voitures immatriculée en angleterre sont pratiquement toute en ordre ! celles de " pays de l'est " pas souvent ..... -_-


Détrompe-toi, à Saint-Josse (et je suppose que le problème se pose aussi ailleurs en région bruxelloise, mais chacun travaille dans son coin, c'est ça la police belge) on a plein de voitures, et même des camionnettes et des petits camions, avec des plaques anglaises au nom de Roumains (roms/"gitans") qui ne sont pas résidents légaux en Belgique (mais vu que ces véhicules sont stationnés toute l'année à Saint-Josse leurs utilisateurs réels y résident de facto), avec des assurances anglaises (mais sans le deuxième volet nécessaire pour circuler dans des pays où on roule à droite) ou roumaines (pas au même nom que le titulaire de l'immatriculation), et parfois sans permis de conduire. Lors du contrôle évoqué dans l'article, une voiture de ce type était conduite par un résident en Belgique, il a dû s'acquitter sur-le-champ de 600 euros auprès des douaniers (taxe de roulage, taxe de mise en circulation, amende de 250 euros, décimes additionnels) et ensuite les policiers lui ont quand même dépanné sa bagnole parce qu'il n'y avait pas le fameux second volet (dont je en connaissais même pas l'existence, ce sont les motards de la circulation qui m'en ont informé). Et un petit camion à fond plat a également été dépanné, pour défaut d'assurance et en plus le conducteur n'avait pas le montant à payer aux douaniers. En trois heures ça a "rapporté" 6.800 euros, et les douaniers avaient déjà fait un "chiffre d'affaires" de 10.000 euros le matin...
0

#4 User is offline   africanlady@ 

  • Advanced Member
  • PipPipPip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 969
  • Joined: 06-December 09

Posted 10 May 2012 - 12:41 PM

-_- bonjour , si il n'y a pas le second volet c'est que le vehicule n'est plus immatriculer * j'ecrivais en general :lol:
0

#5 User is offline   africanlady@ 

  • Advanced Member
  • PipPipPip
  • Group: Civilian Member
  • Posts: 969
  • Joined: 06-December 09

Posted 10 May 2012 - 05:42 PM

* -_- suite de mon post / le "V5" est le certificat d'immatriculation ! le volet (11) est manquant quand le vehicule est exporté (donc plus immatriculer) en resumé pour rouler sous plaque gb il faut un domicile (pas une boite au lettre) l'immatriculation valide au nom du proprietaire , le M.O T (controle technique anglais) & la taxe aussi , sans oublier l'assurance. :) bref un peu comme içi -_-
0

Share this topic:


Page 1 of 1
  • You cannot start a new topic
  • You cannot reply to this topic

1 User(s) are reading this topic
0 members, 1 guests, 0 anonymous users